Je suis triste.  J’ai appris que la personne qui m’a inspiré la méditation Animal de compagnie est en fin de vie.  Je sais que vous avez déjà ressenti ce sentiment d’impuissance et de peine.  La perte d’un être cher.  Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il y a derrière cette tristesse?  Je me pose cette question.  Une fois la tristesse ressentie, qu’est-ce qui reste…  Pouvez-vous voir le cadeau derrière le départ d’un être cher?

Dans ma réalité,  dans ma perception de ce sentiment de perte, dans la situation présente, il y a une richesse dont je ne mesurais la valeur car je ne le voyais pas.  En fait,  je ne connaissais pas son existence.  Je m’explique.

J’ai fait une méditation pour libérer ce sentiment de peine, ces pensées de perte.  En recueillement profond,  je me suis sentie enveloppée de l’amour infini.  Et j’ai vu ce qui se cache derrière mon émotion de tristesse.  Un beau cadeau tout enrubanné.

J’ai pris le temps de développer ce cadeau.  Pour ressentir pleinement son potentiel d’énergie.

J’ai retiré l’emballage…  notre dernière rencontre…  mon amie me racontait un échange qu’elle avait eu avec un membre du personnel de l’hôpital.  Ils avaient discuté quelques instants.  Le lendemain, le préposé est revenu voir mon amie pour la remercier de ces paroles qui l’avaient éclairé.  Wow, même sur un lit d’hôpital, on peut faire une différence dans la vie des gens.  Et oui, tant que la personne est vivante, elle peut être une lumière pour les gens qu’elle côtoie.

J’ai ouvert la boîte…  ma visite chez elle, l’été dernier…  Cela faisait quelques temps que l’on s’était vu.  Beau moment pour échanger et  éclaircir quelques zones grises.  Je retrouvais le même confort à échanger nos philosophies de vie.  Je me suis mise présente pour écouter ses mots qui me décrivaient ses maux.  Je lui ai partagé ma démarche spirituelle qui m’amène à développer encore et encore. Quel bonheur d’échanger, d’être en communion,  de se sentir à l’unisson.

Maintenant,  je regarde son précieux cadeau…  Je prends ce cadeau dans mes mains et le dépose dans mon cœur…   Au contact de mon amie, j’ai cheminé sur la voix de la spiritualité, j’ai évolué grandement sans en avoir conscience.  Au fil de nos discussions qui me semblaient banales, cette personne a laissé sa marque dans mon cœur.  Probablement qu’elle l’a fait de façon inconsciente elle aussi.  En étant vraie dans nos échanges,  elle m’a donné des repères dont je vois maintenant l’ampleur et la simplicité.  Et avec ce cadeau,  il n’est plus question de la tristesse de son départ imminent.  Plutôt une richesse et une présence que je ressentirai  toute ma vie.

Alors, lorsque vous sentirez la tristesse de l’absence d’une personne,  regardez profondément à l’intérieur de vous et vous trouverez le cadeau que cette personne a semé en vous.  À votre rythme, prenez le temps pour découvrir le cadeau derrière le départ d’un être cher.

Tous les gens que l’on croise sont des messagers pour nous faire grandir, nous faire cheminer.

Je suis tellement reconnaissante.  Merci la Vie d’avoir permis notre rencontre. Merci pour nos échanges.  Merci pour ta lumière Sophie !

Johanne Gibeault

N.B. : En 2016, c’est en pensant à cette amie que j’ai eu l’idée d’écrire des méditations pour des situations précises.  Dans le cas présent, j’ai écrit une méditation Animal de compagnie,  pour reproduire les bienfaits de la présence de l’animal de compagnie, même en son absence.  Je savais que Sophie recevait des traitements de chimio et qu’elle aurait apprécié être avec son animal, dans ces moments intenses.  Pourquoi ne pas l’amener par la méditation.  Et voilà comment est né le livre : Mon premier cahier de méditation du Domaine La pensée.

P.S.: Cet article a été rédigé le 25 décembre à 9h45